Voyage responsable au Vietnam: 3 actions.

Tourisme éthique et sympathique au Vietnam!

Pu luong eco garden
Panorama de l'écolodge de Pu Luong

Vous prévoyez de partir en Asie du Sud-Est et souhaitez ajouter plus d’éthique dans votre démarche touristique? Voici quelques pistes d’organisation en amont d’un voyage responsable au Vietnam. Elles vous aideront à vivre un séjour de qualités, mais aussi à laisser derrière vous de belles empreintes de votre passage, en particulier au Vietnam.

Maison traditionnelle
Agir pour faire la part belle à l’écologie et à l’humain pendant son voyage responsable au Vietnam: séjourner chez l’habitant.

Les récentes mutations du Vietnam

Mon séjour d’août 2019 a été l’occasion de constater les évolutions positives au Nord du pays, en termes de développement maîtrisé. Lors de mon premier séjour, le Vietnam connaissait un taux de développement hyper rapide, et donc peu contrôlable: +7% d’augmentation annuel du PIB en 2004-2005! Souvent au détriment de l’environnement, de la santé publique.

Plus d’éthique dans le tourisme.

A présent, je suis impressionnée de constater que la jeunesse actuelle se préoccupe réellement des questions de protection de l’environnement, de valorisation du patrimoine, et de façon générale, d’un développement plus éthique dans divers domaines. Et notamment dans le tourisme! Il y a une réelle écoute des besoins et envies de voyage responsable des visiteurs. De plus en plus de personnes recherchent de l’authenticité, du temps pour une réelle découverte, des échanges humains plus profonds. Un besoin de vivre des choses uniques, qui ne se monnaient pas.

voyage responsable vietnam
Utiliser le vélo pour parcourir la vallée de Mai Chau: un bon réflexe éco-responsable pour un séjour éthique.

Action 1: se préparer avant de partir

C’est le thème que j’ai choisi de décliner dans mes premiers articles sur ce blog, une démarche prépondérante lorsqu’on se prépare à découvrir le Vietnam. Lorsque je lis des témoignages d’expériences malheureuses dans ce pays, je me dis que cela aurait pu être évité en ayant fait l’effort d’entrer dans la culture asiatique avant le jour du voyage. Et aussi en étant bien accompagné, mais ceci est encore un autre sujet…

Vue panoramique de Maichau
Destination parfaite pour un voyage responsable au Vietnam: la vallée de Mai Chau, ses rizières et ses vertes montagnes.

Vous allez entrer dans un autre univers, durant plusieurs semaines. Vous ne comprendrez pas tout, vous pourrez vous sentir submergés par tant de nouveauté. Alors pour que la transition se fasse dans la sérénité, mais aussi pour vous enrichir, vous préparer, et enfin par respect pour tous les gens qui prendront soin de vous au cours de votre séjour: intéressez-vous pour de vrai à leur mode de vie, leur histoire, leurs traditions. Je vous assure que vous ferez un grand plaisir aux Vietnamiens si vous arrivez avec quelques connaissances et une curiosité déjà nourrie. Et pourquoi pas quelques mots dans leur langue? Les échanges n’en seront que plus intéressants si vous pouvez vous appuyer sur quelques lectures ou documentaires.

Action 2: opter pour une agence de tourisme locale.

Que se passe-t-il lorsque vous tapez “voyage Vietnam” sur Internet? Des liens vers des sites sponsorisés, de grands noms d’agences françaises et internationales. Rassurant d’opter pour un nom d’agence qui nous est familier, pas vrai? A ces usines à voyages, il existe une alternative vraiment bénéfique pour le pays. Prendre contact avec une agence touristique locale. Le plus sûr moyen de vivre un voyage responsable au Vietnam.

Une démarche de tourisme plus éthique.

Ainsi, elles sont quelques-unes à proposer les services de conseillers et guides francophones. Premièrement, si vous faites le choix d’entrer dans ce pays, guidés et conseillés, optez pour une agence à taille humaine. Deuxièmement, prenez le temps d’établir un vrai contact. Si vous recevez une réponse à votre mail dans les deux jours, c’est bon signe: ils n’ont pas une montagne de dossiers et seront assez disponibles pour vous. Si, en plus, ils vous appellent et cherchent à vous connaître, à cerner vos attentes, à faire connaissance. Quatrièmement, s’ils s’efforcent de modifier leur proposition de circuit plusieurs fois pour réellement vous satisfaire: alors go! Demandez un devis auprès de professionnels qui connaissent parfaitement leur pays. Des gens qui se plient en quatre pour vous satisfaire, prendre le temps de vous connaître et privilégier une démarche humaine de qualité.

Tourisme éthique= favoriser l’économie locale.

Par conséquent, votre argent ira à ces personnes et à leurs prestataires vietnamiens! A ces personnes qui ont réellement bossé pour vous offrir un superbe séjour! Et non à de grandes firmes internationales qui n’ont aucune idée de qui vous êtes, et n’ont même jamais mis les pieds dans le pays que vous visitez. C’est aussi ça, le tourisme éthique: participer à l’amélioration de la vie des habitants, à sa toute petite échelle.

C’est quand même chouette d’apporter sa petite pierre au développement de l’économie locale! D’autant plus pour ces personnes qui vous accompagnent avec le sourire, sont disponibles pour répondre à vos questions, vous appellent pour savoir si vous êtes bien rentrés, vous rendent service et vous conseillent dès que besoin.

Action 3 pour un voyage responsable: Partir en basse-saison.

Très amusant de voir les infos contradictoires sur les sites spécialisés en voyages. Quelle est la haute saison au Vietnam?

le lac de Thac Ba
Rives du Lac Thac Ba, village ethnique, nature verdoyante en août. Superbe destination et tourisme éthique dans ce village Dzao.

Un jour, j’ai eu l’occasion de parler de tourisme éthique avec des guides francophones durant mon dernier séjour. Le fait est qu’il faut distinguer la haute saison des touristes “locaux” de celle des Européens et autres. Par ailleurs, il convient de faire la part des choses entre la zone qui nous intéresse, Nord, Centre ou Sud. La fréquentation des lieux évolue en fonction de nombreuses variables! Ainsi, un guide résumait les choses en disant: “Au Vietnam, c’est toujours la saison basse quelque part et la saison haute autre part!”

Pour ma part, j’ai séjourné dans le Nord en août; pourtant certains spécialistes du voyage expliquent que c’est une période à éviter. Je souhaitais privilégier une saison basse: éviter la foule, les prix majorés et avoir plus de disponibilités dans les différents services. Afin d’avoir surtout une relation plus privilégiée avec les habitants, avoir les sites rien que pour moi ou presque. Je disposais de presque trois semaines pour parcourir Hanoï et la zone Nord; donc séjour sans pression pour bien profiter des différents endroits et découvrir les populations. Dans un désir de voyage responsable au Nord Vietnam.

A propos MarieK 12 Articles
Bonjour! J'ai vécu et voyagé dans de nombreux pays, en Afrique, Amérique centrale, du Nord, Asie du Sud-Est...Voyager et travailler vont de pair pour moi! Alors que faire quand le travail me retient en métropole? Continuer à voyager, écrire sur mes découvertes et les partager avec vous bien sûr!

10 Commentaires

    • Salut Cécile, pour ma part, j’ai vraiment pris le temps d’échanger avec mes interlocuteurs et ça a été vite vu. J’avais le même souci que toi concernant le fait de trouver une personne de confiance, mais on a échangé par mail, puis par téléphone et par visio (whatsapp), et vu le temps que le conseiller a pris pour mon projet, pour répondre à mes questions, pour modifier le trajet et les activités à chaque fois que j’avais envie de quelque chose, je me suis dit que j’avais à faire à des gens sincèrement attentifs, disponibles, désireux que tout se passe bien pour moi. La distance n’est pas vraiment un problème, avec les nouvelles technologies, on peut se voir par écran interposé. Et puis ils avaient des agréments officiels, et m’ont proposé les coordonnées de clients qui ont voyagé avec eux. J’ai pris le temps d’appeler 3 personnes pour avoir leur retour, ils étaient très contents d’ailleurs de me raconter leur séjour, ils en gardent un excellent souvenir et envisagent de revenir au Vietnam avec la même agence! Voilà quelques pistes pour toi…

  1. Merci Marie pour votre article. J’ai le même point de vue. Etant une personne qui fréquente le Vietnam depuis 5 ans, j’aime bien ce peuple ainsi que leur culture. Et j’aimerais bien leur apporter une petite partie. J’ai fait donc un petit geste au ” Les enfants du Dragon”.
    Merci à vous pour ces sentiments

    • Salut Lucie, c’est en effet un peuple admirable sous bien des aspects! Voilà pourquoi de nombreuses associations de coopération existent, permettant des rapprochements entre les différentes cultures. De mon côté je suis les activités de l’asso Côtes d’Armor- Viet Nam https://www.armor-vietnam.com, je trouve qu’ils font aussi un travail formidable depuis de nombreuses années. Bravo à toutes les personnes qui, comme toi, contribuent à toutes ces belles actions!

    • Bonjour! Merci de votre commentaire, ravie de partager sur mon expérience vietnamienne,de raconter ce que je découvre sur ce pays et ses habitants; il me tarde déjà d’y retourner!

    • Bonjour, je serai heureuse d’avoir votre retour d’expérience, vous êtes peut-être encore au Vietnam? Profitez bien de cette aventure et racontez-nous quand vous aurez un peu de temps…Je vous avouerai qu’il m’a fallu quelques jours au retour pour redescendre sur terre. Dix jours après, j’avais encore l’impression d’avoir un pied là-bas, un pied ici en Normandie! Décidément une destination parfaite pour se déconnecter et se dépayser. Voire se recentrer…
      Bien cordialement,
      Marie

  2. Avec plaisir! J’espère avoir un peu plus de temps libre ces prochains jours pour vous raconter d’avantage les différentes étapes de mon voyage, j’ai déjà écrit pas mal pendant mon séjour, mais publier me prend du temps lol
    A bientôt,
    Marie.

2 Rétroliens / Pings

  1. Bat Trang, le village des potiers. | Blog de voyage au Vietnam
  2. Mai Chau, puis Pu Luong | Blog de voyage au Vietnam

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*