C’est comment, la nourriture au Vietnam?

Petit retour d'expériences culinaires

le maraicher au Vietnam
Ici on cultive encore de manière traditionnelle, les produits de la terre sont succulents.

Petit retour d’expérience des repas vietnamiens.

La bonne réputation de la nourriture au Vietnam n’est pas galvaudée. On peut manger une spécialité différente à chaque repas, c’est toujours bon !

-Un restaurant où mangent des Vietnamiens est un signe de nourriture de qualité, de propreté, de belles saveur.

-Un restaurant de rue a généralement une spécialité. N’hésitez pas à tenir une petite liste de celles que vous avez goûtées, avec l’adresse et votre avis : un carnet de restos, de bons tuyaux, qui serviront toujours aux autres voyageurs ! On partage les conseils sur la nourriture au Vietnam!

street food Hanoi
Street food à Hanoi

– Les repas vietnamiens ont l’avantage d’être complets et faciles à digérer. Néanmoins, ça peut être copieux, et la chaleur aidant, vous n’aurez peut-être pas faim aux mêmes heures que dans votre pays. Rassurez-vous, on sert à toute heure de la journée ! Vous trouverez toujours un bon repas et des boissons à proximité. Lorsqu’on habite au Vietnam, on a souvent recours à ces petits restaurants bon marché dans la vie quotidienne. Voire tous les jours pour les citadins notamment ! Un petit pho le matin vers 7h, un café à 10h, un plat de poisson pour déjeuner et le soir à la maison avec la famille. Ou encore au resto si l’on est un jeune travailleur, que toute la famille vit en province et qu’on habite tout seul. La belle vie, quoi ! Pas de vaisselle, courses minimales, petit budget, rapidité du service, et régalade! Et en plus, c’est sacrément convivial.

L’épineuse question des baguettes.

Sachez que ce n’est pas un problème! On apprend très vite si on ne sait pas s’en servir, les Vietnamiens se feront un plaisir de vous montrer; parfois, vous remarquerez qu’ils lèvent le bol jusqu’aux lèvres puis poussent les aliments dans la bouche. C’est quand même plus facile! Et par ailleurs, au cours d’un repas vietnamien, vous pourrez toujours demander des couverts si l’on ne vous en donne pas d’office, mais j’ai souvent vu des couverts disposés à table en même temps que les baguettes.

Ainsi, il existe des restaurants de différents standing, de la street food jusqu’au gastronomique, en passant par la fusion. Je vous conseille d’alterner au cours de votre séjour! Finalement l’usage des baguettes n’est pas un problème, c’est plutôt quel restaurant choisir, tant l’offre est variée!

Honnêtement, j’ai apprécié manger un morceau au marché sur les mini-tables, mais c’est encore une toute autre expérience que de tester un diner dans un restaurant plus raffiné: une fondue vietnamienne à Sapa au “red Dzao house”, un dîner-spectacle à l’ “ancient restaurant” de Hué, ou encore un superbe déjeuner chez Mme Hiên à Hanoi qui lie occident et orient dans une très belle maison coloniale…Ces repas hors du commun font partie des souvenirs que l’on emporte avec soi

Au départ de tout: cultiver son jardin.

Le Vietnam, après la réunification de 1976, a connu une période de repli sur soi et les habitants se sont encore plus attachés à produire eux-mêmes ce dont le pays avait besoin, notamment leur nourriture.

Ainsi, la politique agricole actuelle vise à intensifier la production de volaille, sucre et lait, afin d’éviter les importations. Le pays est exportateur en riz mais l’objectif est aussi de pouvoir nourrir l’ensemble de la population sans avoir à importer.

Les Vietnamiens aiment cultiver leur jardin domestique et médicinal! Si vous séjournez en maison d’hôtes, vous aurez bien sûr l’opportunité de déguster les fruits et légumes récoltés par eux-mêmes. Les viandes, poissons, le tofu, les fruits de mer: tout est issu de petites productions locales.

Du producteur jusqu’au marché

le maraicher au Vietnam
Ici on cultive encore de manière traditionnelle, les produits de la terre sont succulents.

Outre ces potagers, vous aurez l’occasion de découvrir les produits alimentaires locaux et typiques en vous baladant dans les marchés! C’est aussi un endroit où l’on peut déguster des plats traditionnels en s’asseyant sur de petites chaises. Humez les parfums et laissez-vous tenter par un banh xeo à Hoi An ou un banh cuon à Hanoi: les propositions sont sans fin et à toutes les heures! Personnellement, je peux déambuler des heures sans voir le temps passer, en m’arrêtant de ci, de là pour déguster ou boire de petites choses dé-li-cieuses!

Goûter au débotté la nourriture du Vietnam

la soupe au Vietnam
Excellent au petit déjeuner: un pho bo, typique de la nourriture du Vietnam.

Ne croyez pas que la langue soit un obstacle: il suffit de vous installer dès que vous voyez un plat qui vous tente. Comme les échoppes de rue sont souvent spécialisées dans un ou deux plats, il vous suffit de montrer du doigt: on vous servira vite! Un tcha da ou une bia pour se désaltérer, et hop, on déguste! Rien de plus simple! Les prix sont affichés généralement, sinon on fera le nécessaire pour vous l’indiquer.

Testez, expérimentez, je vous garantis de belles surprises. La découverte de la nourriture au Vietnam fait partie intégrante de votre expérience. Café aux oeufs, soupe d’anguilles, fruit du jaquier, néréides…à vous de voir quelles sont vos limites, je vous laisse découvrir par vous-mêmes les autres propositions…

Privilégier le local dans vos repas vietnamiens

Par ailleurs, vous verrez sur les étals des fruits importés de Chine (raisin, pêches, pommes…). Ce sont toujours de beaux fruits, parfois enveloppés individuellement. Je vous déconseille de choisir ceux-là, ils vivent longtemps sans signe de fatigue, je me demande quel genre de traitement est utilisé…Et bien sûr, en voyageur éco-responsables, on s’efforce de privilégier le local puisqu’il pousse à nos fenêtres. On contribue ainsi à améliorer le niveau de vie des petits producteurs! Je pense en particulier à ceux des zones montagneuses ou rurales. Ils ont de tout petits étals, soumis à ce que la nature veut bien leur donner.

De la même manière: je vous invite à privilégier les repas chez l’habitant ou dans les petits restaus traditionnels. La cuisine est faite avec le plus grand soin et un vrai souci des saveurs. C’est la base de la nourriture au Vietnam. Il y en a pour tous les goûts, puisque le repas se compose de différents plats disposés sur la table. Vous vous servez selon vos envies! Si vous êtes accompagnés d’un guide: il s’assurera de respecter vos préférences, et vous fera découvrir le plus large panel de spécialités. Mais gardons à l’esprit qu’à nouveau la nourriture de rue du Vietnam a été reconnue 4è mondiale pour sa qualité et ses saveurs, par un classement américain de 2019.

Repas chez les Thai à Mai Chau
Repas vietnamien servi dans la famille de Hiep qui tient la maison d’hôtes “dream homestay” de Mai Chau.

Mal du pays?

Néanmoins, si la nourriture occidentale vous manque, vous trouverez en ville des restaurants qui sauront vous satisfaire, du poulet frites au hamburger, en passant par les pizzas, les viennoiseries…

Pour ma part, la nourriture du Vietnam m’est toujours très bénéfique: jamais de lourdeur, une bonne énergie, des menus adaptés au climat, très équilibrés: parfait pour être en bonne santé tout au long du séjour! Les cafés modernes proposent un large choix dans la gamme “healthy food”, du genre smoothie à base d’avocat, boissons aux laits végétaux, etc.

pause Café
La nourriture au Vietnam a pris le virage “healthy food” si tendance en occident! Avocat, eau de coco, graines de chia…

Si vous avez quelques symptômes de type “tourista”, emportez une boîte de Diaralia, remède homéopathique efficace et sans risque ni effet secondaire. C’est l’affaire de deux-trois jours, ça n’empêche pas de voyager et l’on trouve facilement des sanitaires. Hydratez-vous bien avec des boissons embouteillées ou bouillies. Ce ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir!

A propos MarieK 12 Articles
Bonjour! J'ai vécu et voyagé dans de nombreux pays, en Afrique, Amérique centrale, du Nord, Asie du Sud-Est...Voyager et travailler vont de pair pour moi! Alors que faire quand le travail me retient en métropole? Continuer à voyager, écrire sur mes découvertes et les partager avec vous bien sûr!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*